Comment vendre un bâtiment industriel ?

La vente d’un bâtiment industriel peut être un processus long et compliqué, avec de nombreuses obligations légales pour le propriétaire et l’acheteur. Il est important de connaître ces différentes caractéristiques dans le cadre d’une vente. Nous allons vous présenter ici les diagnostics obligatoires à réaliser pour vendre, comment évaluer correctement un bâtiment industriel, les étapes séquentielles à suivre pour conclure la transaction et les obligations qui incombent à l’acheteur.

Les diagnostics obligatoires à réaliser

La vente d’un local industriel implique que le propriétaire soit en mesure de réaliser des diagnostics relatifs à son bien. C’est ce qu’on appelle dossier de diagnostics techniques ou DDT. Ainsi, en plus de connaître le prix batiment industriel au m2, le propriétaire doit être capable de présenter ce dossier. Ceci, afin que la transaction entre le vendeur et l’acheteur soit légalement confirmée. Les rapports de ces diagnostics doivent être transmis au notaire chargé de la vente, soit au moment de la signature de l’avant-contrat de vente, soit lors de la rédaction de l’acte de vente.

Si le bâtiment industriel a été construit après le 1er juillet 1997, trois documents doivent être présentés. Tout d’abord, un diagnostic pour les termites (selon la localisation du bien), puis un DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Si le bâtiment est situé dans une zone concernée par un plan de prévention, un ERNMT (État des Risques Naturels Miniers et Technologiques) est nécessaire.

Lorsque le bâtiment a été construit avant le 1er juillet 1997, un quatrième diagnostic immobilier obligatoire doit être présenté. Il s’agit d’un rapport qui indique la présence de matériaux contenant de l’amiante.

Évaluer le prix de votre bâtiment industriel

Lorsque le propriétaire souhaite vendre une propriété industrielle, la question décisive est le prix de vente. Il faut pour cela procéder à une évaluation du bien à vendre, et ce de la manière la plus objective possible. Plusieurs critères doivent être pris en compte, tant par rapport au bâtiment lui-même que par rapport à son environnement immédiat. Les facteurs déterminants sont :

  • La situation géographique des locaux ;
  • L’accessibilité ;
  • La proximité des moyens de transport ;
  • Les rénovations à venir, etc.

Il existe plusieurs procédures pour évaluer la valeur d’un bâtiment industriel. L’évaluation peut être effectuée par comparaison avec des propriétés similaires déjà sur le marché. La méthode d’évaluation la plus fiable consiste à inviter un expert. Une évaluation de la valeur de remplacement est également possible. C’est-à-dire calculer la valeur du terrain et de la reconstruction d’une propriété identique.

Les étapes à suivre pour conclure la vente

Le processus de vente d’un bâtiment industriel comprend une analyse juridique, une étude urbaine, une étude de marché, une étude financière et un diagnostic obligatoire. La vente d’un bâtiment industriel est une transaction qui implique la prise en compte de certains facteurs.

  • La zone dans laquelle se trouve le bâtiment: comme pour tout autre bien immobilier, l’emplacement est un élément clé. La qualité des réseaux de communication et la mobilité sont d’autres éléments à prendre en compte. Sans oublier la présence des autres industries et fournisseurs complémentaires.
  • L’état et la taille du bâtiment: assurez-vous que l’entretien est à jour et que toutes les inspections ont été effectuées.
  • Les tendances du marché: vérifiez si la demande est actuellement supérieure à l’offre. Si c’est le cas, vous pourrez envisager la hausse du prix de vente.
  • La fixation du prix: vous devez fixer le prix en référence aux achats et ventes d’entrepôts industriels similaires dans la même zone. Le prix du terrain, les caractéristiques de la construction, et les équipements sont autant de facteurs à prendre en compte.

La deuxième étape est l’acte de vente émis par l’acheteur du bâtiment. Ce dernier rédige alors une promesse de vente pour finaliser la transaction. Vous pouvez confier cette tâche à un gestionnaire immobilier spécialisé. À la fin, les deux parties signent un document qui définit le prix de vente en échange de la remise des clés.

Pour conclure, la croissance dynamique et progressive de la demande dans le secteur de l’immobilier industriel a continué de prendre de l’ampleur ces dernières années. Aujourd’hui, la crise sanitaire actuelle a modéré son expansion, mais ne l’a pas complètement paralysé. Dans cet environnement changeant, il est vital d’avoir de bons conseils sur la manière de vendre un bâtiment industriel tout en maximisant la rentabilité de vos opérations. N’hésitez donc pas à suivre les conseils ci-dessus.